La base de mes inspirations, ce qui m’a poussée en premier lieu à créer, c’est l’amour et l’harmonie des couleurs. Oui, il est vrai que j’aime les couleurs vives, mais ce n’est pas exclusif. Je peux tout autant apprécier une harmonie de couleurs en demi-teintes.

J’ai envie aujourd’hui de vous parler des couleurs de la bouffe, dit plus élégamment des couleurs des aliments. J’ai souvent été attirée au travers de mes voyages par les marchés ouverts ou couverts et les étals de nourriture qui produisent des flash de couleurs. Tout peut être sujet à la couleur, des magasins de biscuits, au banc des marchés de légumes. A vous de voir.. d’apprécier… d’en prendre plein les mirettes.

 

Commençons par la France : Magasin de gâteaux et de bonbons à Aigues-Mortes

Magasin de biscuits-Aigues-Mortes.1Magasin de biscuits-Aigues-Mortes.2

 

 

 

 

 

 

 

Distributeur de nourriture à Sète... la nuit

Distributeur de nourriture - Sète.1Distributeur de nouriture - Sète.2

 

 

                                                                                         

Passons la frontière et allons à Barcelone, au marché couvert de la Boqueria, à côté des Ramblas

On se balade entre les différents étals de bonbons… et il y en a beaucoup !!!

Etal de bonbons. Barcelone.1Etal de bonbons - Barcelone.3

 

 

 

 

 

 

Etal de bonbons- Barcelone.2

Cet ensemble de couleurs… très chimiques peut faire envie aux gourmands.. ou pas.  Vous remarquerez qu’il y a une saturation de rouge-orange et qu’il manque quand même quelques bleus…

Des bonbons, nous allons passer aux fruits secs. Couleurs moins “crash”, plus douces…Fruits secs- Barcelone.1

Fruits secs-Barcelone.2

Et ensuite, on change de gamme et l’on passe aux légumes et aux fruits. Et là, il y a de quoi se remplir les yeux…

Fruits frais - Barcelone.1Fruits frais - Barcelone.2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il nous reste piments, tomates et poivrons séchés.. toute une gamme de rouges flamboyants !!

Les poivrons et les pments séchés - Barcelone

Et pour finir, restons dans les gammes de rouges de la charcuterie..

charcuterie - Barcelone

 

Continuons notre voyage en alimentation colorée. Nous restons en Espagne, mais nous allons descendre plus bas, vers Valencia… Le Mercado Central, avec sa magnifique architecture, et ses étals de nourriture, tout aussi colorés. Voici quelques exemples…

Des fruits frais à déguster sur place… dans des coloris plus chauds sur la photo de droite

Un verre de fruits frais - Valencia.1Un verre de fruits frais -Valencia.2

 

 

 

 

 

 

      

Un entremets salé, dans une belle gamme de marrons-beiges, à manger chaud et sur place aussi

Un entremets salé, à apprécier sur place - Valencia

Nous revoici dans les rouges sombres de la charcuterie à gogo

Chacuterie à gogo - Valencia.1

Charcuterie à déguster - Valencia.2

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour terminer, on n’avait pas vu ces couleurs jusque là…. les roses sombres des Gambas

Gambas et compagnie - Valencia

Poursuivons encore et descendons plus au sud, passons le détroit de Gibraltar et mettons le pied au Maroc. Tous les souks présentent des variétés extraordinaires de couleurs et d’aliments. Je n’ai retrouvé -pour l’instant- dans mes archives que ces quelques photos de Marrakech, du souk aux olives. On est dans les verts, les jaunes, et les noirs…

Une multitude d'olives - Marrakech.1

Photo de loin, mais aussi de plus en plus près.. Couleurs plus pastels.

Une multitude d'olives - Marrakech.2

Une multitude d'olives - Marrakech.4Une multitude d'olives - Marrakech.3

Il nous reste à remonter vers le nord, repasser le détroit, remonter vers la gauche et arriver à Lisbonne. Ici, un marchand de vins et de belles couleurs rouge sombre, presque noires…Marchand de vins - Lisbonne

Pour terminer ce périple, il faut alors prendre le train, c’est mieux, remonter  vers le Centre-Est de l’Europe et s’arrêter en Hongrie, dans son marché couvert, le marché central. Nous allons y rencontrer là aussi la même variété de coloris qu’en Espagne. Avec tout d’abord le rouge et jaune des piments frais.

Piments frais - Budapest.1

Et le rouge très sombre des piments et poivrons séchés, soulignés par le blanc de l’ail

Piments séchés - Budapest.2

Le vert de légumes bizarres et inconnus….

Légumes - Budapest.1

 

 

 

 

 

 

 

 

et d’autres… un peu plus connus

Légumes frais - Budapest.2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une belle harmonie de jaunes et rouges pour ces fruits en pots

Fruits en pots - Budapest

 

 

 

 

 

 

 

et de beaux marrons-beiges pour de la viennoiserie à la hongroise, sucrée cette fois.

Viennoiserie à la hongroise - Budapest

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour terminer, revenons une fois encore aux rouges sombres de la charcuterie hongroise. Même couleurs, mais des goûts très différents d’avec l’espagnole…

Charcuterie - Budapest

Et voici donc que se termine ce premier périple coloré autour de la nourriture. Il est possible que j’y revienne un jour, je n’ai pas exploré tous mes fonds photographiques…

J’espère vous avoir emmené avec moi dans ce cheminement  qui a participé, comme d’autres types de voyages, à nourrir mon imaginaire et inspiré de belles créations.

 

Apprécier les couleurs des aliments

2 avis sur « Apprécier les couleurs des aliments »

  • 13 février 2021 à 18h39
    Permalien

    Ça donne faim

  • 15 février 2021 à 11h04
    Permalien

    Ah la photo ta longue histoire de cœur, de passion et de partage. Merci de ces jolis trésors hauts en couleurs. Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.